Hypocrisie : un visage et un nom

« On ne fonde rien de valable sur l’hypocrisie et le mensonge ». 

(Paulette Poujol-Oriol).

A priori, nous sommes tous hypocrites à un moment donné et pour une quelconque raison. À vrai dire, l’hypocrisie est plus qu’un défaut mais une réalité humaine qui a existé dans toutes les sociétés et les époques. Sans conteste, l’hypocrisie sociale affecte les relations humaines.

Entre conventions et malaise

Nous sommes tous confrontés au jeu de rôles, et ça il faut le faire. Être notamment un bon voisin, un employeur apprécié, un employé respectueux, un élève poli, tout dépend de la scène.

Sincèrement, qui n’a jamais envie de passer sa route un bon matin sans se soucier du monde autour? Stop ! La politesse exige en revanche que l’on salue et que l’on dise au revoir. Se serrer la main ou passer le bonjour. Peu importe, du moment que c’est fait. Et si vous êtes Français, il faut faire la bise. Et puisqu’entre filles, il faut impérativement s’embrasser, j’aimerais pouvoir rentrer dans la tête d’une dame qui doit embrasser plus de cinq joues.

« Comment vas-tu? », cette question qu’on peut vous poser à longueur de journée ou plusieurs fois pendant une conversation téléphonique. Ça fait plaisir que les gens semblent se soucier de notre bien-être personnel. Je ne sais pas si c’est moi qui suis simplement impassible ou s’il vous arrive de trouver cette question un peu horripilante. Et de répondre que ça va avec une sourire pour ne pas avoir à donner trop d’explications. Ainsi, notre hypocrisie sociale consiste à s’abstenir de répondre sincèrement à la question.

hypocrisie
© Pixabay

L’hypocrisie, l’art d’être aliéné?

Si vous me demandez quels sont les gens que j’ai en aversion, je vous répondrai : les beaux-parleurs, les hypocrites et les menteurs. En ce qui me concerne, je suis quelqu’un de direct, d’impulsif, de fougueux. Même là, je me retrouve être un tantinet hypocrite. Comment dire à cette personne qui s’adresse à nous qu’il pue des aisselles ou que son haleine empeste l’air? Je ne saurais le lui dire. Ou encore, comment dire à une petite amie trop « collante » de nous lâcher un peu les baskets? Oups ! Elle risque de m’accuser d’avoir quelqu’un d’autre. Vais-je finir par craquer sous le poids de cet « amour »? Qui sait ! Comment dire à sa mère qu’on a le ras-le-bol de ses critiques incessantes sur nos actes manqués? Non ! On l’aime trop pour le lui dire !

hypocrisie
© Pixabay

On dit qu’un ami, c’est quelqu’un qui peut écouter la même histoire une deuxième fois comme si c’était la première. On dit aussi qu’un ami c’est quelqu’un qui sait vous protéger des illusions pour faire face à la réalité sans vous détruire. Sur ce point, il faut vraiment être aimable ou ami avec quelqu’un pour le faire. Parfois, certaines personnes se croient en présence d’une oreille attentive et se mettent à raconter leurs problèmes. Sans le savoir, cette « oreille attentive » en a assez de vous. Qui oserait dire à quelqu’un que sa tenue ne lui va pas ou que cette personne dont il est épris n’est pas fait pour lui?

Mon lieu de travail, un cercle vicieux !

« L’hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus. » Molière, Dom Juan (1665)

Si être hypocrite c’est jouer un personnage autre que le nôtre, je suis tous les jours spectateur de scènes les plus pitoyables que les autres.

Un tel se fait saluer avec le plus large sourire tandisqu’à l’instant on parlait sur son dos. Et pourquoi donc? Un tel est un retardataire chronique.

En réalité, tout le monde cherche à se valoriser moralement, à gérer son image sociale. Tout compte fait, il faut se montrer loyal, honnête et amical.

Voyez la tête du patron qui est obligé de dire un bonjour mécanique à son petit personnel puisque celui-ci est déjà sur place.

Voyez la tête des employés tenus d’appeller « Monsieur » ou « Madame » un (e) supérieur (e) hiérarchique alors qu’au fond on se moque bien de sa gueule.

En définitive, l’hypocrisie sociale a gagné une grande partie de la société. À cet égard, on dirait qu’elle est inhérente à l’homme. Peut-on bannir une partie de soi? Impossible ! Cependant, si on devait dire réellement et pleinement le fond de sa pensée, notre monde aurait plus de conflits. C’est ma façon d’admettre que l’hypocrisie sociale favorise effectivement une certaine paix sociale.

Garens Jean-Louis

Garens Jean-Louis Écrit par :

Je suis Garens JEAN-LOUIS, Haïtien. J’ai une formation de base en linguistique. Je suis un passionné des sciences humaines, de la photographie et des petits plaisirs de la vie. J'aime dire tout haut ce que les autres pensent tout bas.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *