Amour

Amour, quand tu me prends !

« L’amour est un «je-ne-sais-quoi» qui vient de «je-ne-sais-où» et qui finit «je-ne-sais-comment». » 

Madeleine de Scudéry

En ce qui me concerne, c’est la parfaite définition de l’amour. Il a fallu que cette femme qui a vécu au Siècle de la Raison le dise. Franchement, c’est quoi l’amour? Un sentiment, une émotion, un acte. C’est un peu de tout ça ! Bref. Le temps d’un regard échangé, d’une étreinte, d’un mirage. Et hop ! On se dit amoureux. Comme si la vie était un film de Disney Land, pour trouver le grand Amour, il faut que cela dure pour la vie ! Par les temps qui courent, si je considère le dernier point, le grand Amour est difficile à trouver…

Pour vous faire un aveu, ma dernière relation amoureuse remonte à 2014. Après cinq années de relation tourmentée, mais non dépourvue de passion, j’ai fini par jeter l’éponge par épuisement. Entre déchirure et cicatrice, je pourrais dire que c’est mon grand Amour. Bizarre hein ! Le genre de fille qui t’aime pour ce que tu es vraiment, qui est prête à te remonter le moral, qui te dit : « Ben. On va surmonter ça ensemble. »

Amour
© Cromaconceptovisual

Cette fille est mon seul regret. Le genre de meuf qui se fait draguer par une meute en chaleur et qui pourtant n’a rien à cirer. En effet, je suis fier d’avoir conquis une fille aussi sûre d’elle ! C’était la soeur d’un pote. Elle feignait ne pas s’intéresser à moi et tout en se montrant gentille à mon égard. Quand je perdais espoir et voulais passer à autre chose, elle s’est décidée.

Une relation vivable mais pas facile. Moi autoritaire, indépendant et insouciant, elle insoumise, jalouse et possessive. Nos personnalités se choquaient. Nous nous sommes amusés à nous faire mal mutuellement, mais nos réconciliations et nos pardons étaient particulièrement intenses et émouvants. Les gens dans notre entourage s’étaient habitués à nous. Pour notre rupture définitive, ils ont cru en une possible réconciliation. Et ça, il a fallu que je m’éloigne d’elle pour éviter l’effet boomerang de notre relation. Trève de plaisanterie, on s’est rencontrés deux ans après à un mariage d’un ami commun, on a dansé sous le regard choqué de plus d’un. À nos jeux sadiques, on est les amoureux maudits. Comme on dit dans mon pays,«moun damou pa kite» . (Les vrais amoureux ne se quittent pas)

Et si le grand Amour était notre plus grande histoire d’amour? L’aventure qu’on ne saurait oublier même au fil du temps dans les bras d’un autre. L’idylle qui nous reste sous la peau. Peut-être le premier amour ! Celui qui vous a tout appris ou celle qui vous a tout donné. Quoiqu’il en soit, il n’appartient pas à tout le monde de trouver le grand Amour au cours d’une vie. À moins d’avoir accompli son karma (pour ceux qui y croient) ! Par exemple, je pense aux enfants qu’on marie au Bénin !

Amour rime-t-il avec sexe?

Peut-être que vous aussi qui me lisez, vous avez fait de grands yeux en disant : «Ça alors? Il faut quand même passer à autre chose ! Depuis tout ce temps, il ne s’est pas vidé les balloches » Rires. Malheureusement, vous n’aurez pas les réponses dans le billet.

Indirectement, je supporte ce que genre de réflexion de mes proches. Quand j’appelle ma mère pour prendre de ses nouvelles, elle me demande toujours si j’ai eu une nouvelle copine. Lorsque je lui réponds que non. Elle me réplique : « Fi sa a te pran bann ou ». (Cette fille – celle en question – a pris ta puissance érectile). Maman croit que je fais le cachottier. Mais, on ne va pas expliquer à sa mère le concept de « sexfriend » quand même. Rires.

Effectivement, j’y ai songé. Ce n’est pas comme si je faisais mon « veuvage ». J’ai tenté quelques rencontres. Sauf que jusqu’à présent, ça n’a pas marché. Soit qu’elles n’ont pas vraiment le profil, soit que je mets la barre trop haut. Quand tu es à la fois esthète et sapiosexuel, c’est un peu difficile de trouver la perle rare.

Parfois, j’ai l’impression que mes amis me prennent en pitié. Ils me reprochent de ne pas sortir assez. Quand je rencontre des anciennes connaissances, la première question qu’elles me posent : «Ou gen mennaj kounya? » (Tu as maintenant une copine?). Dans leurs têtes échevelées, elles se demandent comment je fais pour gérer toute cette surproduction de testostérones.

À l’évidence, ce que les gens ne comprennent pas c’est qu’on peut partager son corps mais pas son coeur. Pour moi, l’amour est un lien spirituel qui unit deux personnes.

Amour, aime-moi !

Oh combien j’aime cette expression idiomatique dans la langue française « âme soeur ». Trouver quelqu’un avec qui partager ses pensées, ses espérances, ses craintes, ses projets, ses habitudes et même ses talents et capacités, ce n’est pas juste un rapport d’humeurs.

Ceux de ma génération sont éperdument désespérés dans leur quête d’amour. Les applications de rencontres pullulent sur le Net. Hansel et Gretel sont au chômage car les cartomanciens et tarologues ont envahi la toile.

Bien sûr que je cherche l’amour. Mais, j’ai tout de même le bonheur dans la peau. Pour citer Rémy de Gourmont, «l’homme commence par aimer l’amour et finit par aimer la femme, la femme commence par aimer un homme et finit par aimer l’amour. » Alors, Amour, aime-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *