playlist

Ma playlist de cet été

Pour moi, une playlist ce sont les chansons que je pourrais écouter à longueur de journée. Tous ces hits qui passent en boucle dans ma tête. Je les fredonne sous la douche ou en marchant.

En principe, je n’ai pas un rythme musical préféré. Autant dire que j’écoute un peu de tout sauf que mes choix musicaux se font en fonction de mes sautes d’humeur. En effet, le soleil ardent des Tropiques est éreintant à cette époque de l’année. En parlant des Tropiques, je me suis toujours considéré comme un afro-caribéen. Si la musique est la langue des émotions, les sonorités linguistiques mêlées au son et au silence me font leur effet.

playlist
Flickr

Effectivement, j’ai une affection particulière pour les musiques latines  non seulement  le reggaeton, le bachata, mais aussi le pop latino. Ma mère a des origines amérindiennes (peau cuivrée, cheveux lisses), c’est pour moi la source de cet amour. De plus, l’espagnol est la langue étrangère que je me maîtrise le mieux. A part ça, je danse tout ce qui est du terroir : compas, rara, rabòday… Toutefois, quand je suis d’humeur festive, j’écoute de la techno, de la house music, du dancehall. Puis, quand le besoin d’amour me prend, je choisis le jazz avec des artistes comme Kenny G et Corinne Rae Bailey.

Une playlist « sabor latino »

  • Despacito

Cet été, je continuai de régaler le hit mondial « Despacito ». Ainsi donc, ce méga tube planétaire a permis à bon nombre de découvrir le Porto Rico de Luis Fonsi. Certes, mes tympans n’en sont pas à leur coup d’essai avec cette voix sublime. L’interprète de Llegaste Tu nous a offert du solide sur cette collaboration avec Daddy Yankee. Par ailleurs, les paroles sont aussi fortes que la musique est entraînante.

  •  Ni Tù Ni Yo

Aux jeux de la Francophonie de 2017, Michaëlle Jean,  s’adressant à la jeunesse, a déclaré :« L’art vous assure l’immortalité et la jeunesse ». En effet, je valide à 100%. Un nom me vient à l’esprit : Jennifer Lopez ! L’actrice, la chanteuse, la danseuse : elle m’a hypnotisé depuis l’enfance. J’ai longtemps déifié la beauté des îles. En outre, j’ai toujours considéré l’interprète de Qué hiciste? comme suprahumaine. Du haut de ses 48 ans, la bomba latina mérite sa mention spéciale dans le top 10 des chanteuses les plus sexy du blog Gentleman Moderne. L’amour est-il un tyran? En tout cas, c’est ce que tente de nous expliquer J. Lo sur cette collaboration avec le groupe cubain Gente de Zona. Par conséquent, vous en aurez plein la vue en visionnant le clip : un pare-choc de rêve qui fait monter l’adrénaline…

Une playlist « mizik lakay »

  • Eudomination

Eunide Edouarin, de son nom d’artiste Princess Eud, fait partie des premières rappeuses haïtiennes. En effet, la rappeuse est dans le « game » depuis 17 ans. Car, elle a réussi là où très peu ont vu une lueur de gloire. Néanmoins, elle n’a rien à envier à aucune potentielle concurrente. Peut-être qu’une autre renversera sa domination mais on est loin de ce scénario. Après confirmation de son talent au sein du groupe Mystic 703, sa collaboration avec Ded Kra-Z a porté ses fruits. Ce duo que certains ont assimilé peut-être à tort à une romance artistique a accouché de deux disques, «Limiè wouj » et « Jou pa’m ». Son premier opus en solo « Eudomination » compte une douzaine de titres. Dans « Eudomination », titre éponyme de l’album, la chanteuse scrute son passé via une sorte de rétroviseur de son parcours sur un terrain hyper machiste, le milieu du rap.

  • Dènye won

L’interprète de la chanson “Kite M Kriye” Rutshelle Guillaume est passée de présentation en Haïti. A mon sens, Rutshelle est un talent confirmé. Son deuxième album Rebelle est en quelque sorte une consécration. « Dènye Won », un texte écrit par Pascal Jean Winer, transmet une énergie que la chanteuse partage autour d’elle. Pour créer la provocation, on la voit partager un langoureux baiser avec l’Italo-Péruvien Pier Gramegna dans le clip de la chanson.

  • Work it

« Work It » est une collaboration du chanteur-percussioniste haïtien Shabba avec le groupe Bel Plezi. C’est le vidéoclip le plus hot de l’été. Et quand je dis hot, ça veut dire NSFW (« Not Safe For Work »). C’est aussi l’un des clips les plus tournés sur les chaînes de télévision locales. Vous en aurez plein la vue : une chorégraphie qui déchire, des « twerks », de l’exhibition et des bouffées de « weed ». Ceci n’empêche pas cela.

Une playlist Made In USA

  • Wild Thoughts

Rihanna est la seule star dont je ne me lasse jamais. On a environ le même âge.  Alors que certaines vedettes de la chanson qui ont été mes idoles ne m’intéressent plus ou presque aujourd’hui.

Rihanna reste une artiste prolifique. Quoiqu’à mon goût,  ses premiers albums jusqu’à « Talk That Talk » ont eu un plus grand aura. Elle ne cesse de multiplier les collaborations. Il m’arrive d’être méchant avec mes amours. Je n’ai rien contre Riri. Cependant, sa toute dernière collaboration qui m’a vraiment marqué est celle avec Micky Ekko. Récemment, elle nous a livré « Wild Thoughts ». C’est surtout la guitare qui fait tout le charme de la chanson. Sans que le rythme provoque une montée d’adrénaline, la chanson incite-t-elle à avoir des idées cochonnes ?

  • Bon Appétit

Katy Perry ? Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Excentrisme ? Militante LGBT ? Sexy girl ? Pour moi, Katy est une vraie machine à tubes. Dès que je pense à elle, je pense à ses clips. Ce n’est pas sans raison qu’elle a récolté des trophées importants. Dans « Bon Appétit », elle nous livre un clip surréaliste comme à son habitude.

C’est surtout une chanson qui s’invite chez vous. Dernièrement, j’ai vu la star du Real Madrid, Marcelo qui s’y régalait avec sa famille dans leur cuisine.

C’est en fait ma prière du midi. La phrase la plus sexy qu’on peut lancer à un (e) collègue qui mange : « Bon appétit, bébé ! » L’été est surtout la période dans l’année où l’on découvre des merveilles musicales qui annoncent des tournées de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *