À première vue, 2017 a été une année comblée d’événements culturels en Haïti, comme les années précédentes. Cette année, la plus grande foire du livre haïtien « Livres En Folie » a accueilli de grandes plumes. Aussi, le plus grand concours de beauté et d’intelligence « Miss Haïti » a marqué les podiums. Sans oublier les personnalités du showbiz haïtien qui ont marqué l’industrie musicale : albums, collaborations, slogans, tubes musicaux, buzz…

Comme à mon habitude, je présenterai une liste non exhaustive de ceux que j’estime être les « Haitian Youth’s Choice ». Oups ! Pardon pour l’anglicisme. J’ai trouvé ça un peu sexy : les choix de la jeunesse haïtienne.

Raquel Pélissier, modèle de courage et d’élégance

Le couronnement de Raquel Pélissier comme première dauphine de Miss Universe 2016 n’a pas seulement réalisé son rêve mais celui de tout un peuple. D’ailleurs, elle l’a elle-même déclaré. Elle voulait remporter la couronne pour Haïti.

Quelques temps après son couronnement, son interview accordé à Loop Haïti a permis au grand public de faire plus ample connaissance avec elle.

Mais c’est surtout son histoire qui retient l’attention. Elle a fait du chemin pour y arriver.

 

https://www.instagram.com/p/BP2bYuDBPsB/

En 2017, la jeune femme a annoncé la parution de son livre « L’Art d’être belle dans sa peau » en vente-signature à la 23e édition de Livres En Folie.

https://www.instagram.com/p/BVUxEEADPIG/

L’ouvrage a fait d’une pierre deux coups et s’est classé best-seller. Sa présence à la foire a provoqué l’hystérie et de l’admiration. Tout le monde voulait se prendre en photo avec elle.  J’ai moi-même vu une Raquel Pélissier toute humble qui n’a pas voulu voler la vedette aux invités d’honneur.

La question a été posée : y a-t-il quelqu’un dans la vie de Raquel ? Finalement, la réponse allait nous être donnée : un Apollon brésilien ! Pour faire rêver une femme, on lui dit : « Je ferai le tour du monde avec toi ». Lui, il a osé. Évidemment, il a fait vivre une année de rêve à notre beauté des îles.

Yeux de biche, fines jambes longues, Raquel est très suivie pour les jeunes sur Instagram.

Après tout, elle représente la force de caractère, la détermination et le travail bien accompli aux yeux de nos jeunes Haïtiennes et de toutes les jeunes femmes du monde.

Cassandra Chéry, la bestie très engagée

Dès les premières sélections de Miss Haïti 2017, un nom sillonnait les réseaux sociaux : Cassandra Chéry. Sur ce point, ils ont été nombreux dans ma liste d’amis Facebook à apporter leur soutien à celle qui allait succéder à Miss Pélissier.

Pour vous présenter Cassandra Chéry, je vous fais lire un extrait d’un article du quotidien haïtien Le Nouvelliste :

« Habituée des concours de beauté, Cassandra, qui était déjà arrivée première dauphine au concours Miss Haïti de Jacmel en 2014, mène une carrière de mannequin parallèlement à ses études classiques. Bien qu’âgée de seulement 21 ans, la jeune femme a déjà représenté le pays à Elite Model Look International en 2013, a fait la couverture de Rebelle Magazine et a participé à de nombreux projets comme la Carifesta ou encore le New York fashion week.

Cadette d’une famille de quatre enfants, la Miss Haïti 2017 a bouclé cette année ses études classiques. Mais, déjà, Cassandra, qui a perdu sa mère des suites d’un cancer, souhaite évoluer dans le social. Elle a d’ailleurs fait du bénévolat dans plusieurs villes du pays, allant à la rencontre des jeunes filles issues des familles défavorisées. Pour les besoins de son nouveau statut, Cassandra Chéry se prépare intensivement en vue de bien représenter Haïti à la 66e édition de Miss Univers. L’aventure ne fait que commencer pour elle. »

Récemment, elle a participé à une marche dans la lutte contre le cancer.

https://www.instagram.com/p/BaXDtLYl8rc/

Aussi, elle se transforme en femme d’influence en sollicitant au reboisement. De nos jours, nos jeunes sont tellement occupés par la technologie qu’ils ne se rendent même pas compte de la dégradation de notre écosystème. En somme, son message est clair :

Chaque fois que vous aurez l’intention d’abattre un arbre, pensez à replanter cinq autres. Protégez son environnement c’est se protéger soi-même.

Niska Garoute, l’icône fashion de l’année

Avoir du succès dans un milieu aussi machiste que le rap n’est pas donné à toutes.

Toujours bien sapée , crinière dorée, toutes les ados parlent de Niska Garoute.

Dès qu’on parle d’elle, on ne peut ne pas évoquer une autre rappeuse solo du game : Kasoumee. Par conséquent, on a tendance à les comparer. Aussi, les avis sont partagés. Qui est la plus jolie ? Qui a le plus de swag ? Deux personnalités féminines qui font bouger le rap kreyòl à leur manière. Bref ! Je me tire ! 😯

Très tôt, en début d’année, Niska a lancé une tournée médiatique pour présenter sa chanson « Vèvè Lokal  » qui est une collaboration avec le groupe rasin Boukman Eksperyans. Le projet musical dénommé rapsin est un mélange de rap et de musique racine ou vaudou.

Son franc succès de l’année repose sur sa chanson « Bagay Malè Nèt » sur fond d’égo trip. À travers cette chanson, elle fait l’éloge de ses jeans déchirés, de ses sneakers et strings très chers payés. Par ailleurs, le tube musical accompagné d’un vidéoclip est très prisé par les jeunes. Les paroles de la chanson ainsi que son titre deviennent même un slogan.

 

Celle qui a été désignée parmi les femmes haïtiennes les plus sexy des années précédentes tient son compte Instagram à jour et est très suivie par les jeunes. Parallèlement, Niska réalise une autre passion qui est le design. Elle a sa propre collection, Beadit World.

Rutshelle Guillaume, la Sphinx qui renaît de ses cendres

Méditer sur le passé, c’est travailler pour l’avenir.

Tel serait le crédo de Rutshelle Guillaume, du moins, ce que je puisse dire. Malheureusement, dès qu’on parle d’elle, on est obligé d’évoquer une épisode regrettable de sa vie privée. Son histoire avec son petit ami artiste, Roody Roodboy. Laquelle histoire a accouché son tout dernier album « La Rebelle ».

Est-ce l’hypocrisie sociale ou le machisme de nos sociétés ? Par exemple, si un homme célèbre se marie avec une femme plus jeune, ça rentre dans la « normalité ». Par contre, l’inverse est vivement critiquée. L’infidélité masculine en fait un don Juan. À l’opposé, celle de la femme en fait une putain.

En ce qui me concerne, j’ai été peiné de voir comment elle a fait l’objet de critiques acerbes, de commentaires incendiaires sur les réseaux sociaux. Malheureusement, elle a dû craquer en répondant au tac au tac. Parfois, on semble oublier son talent. En 2016, le magazine Ticket l’a élue artiste féminin de l’année.

En septembre 2016 est diffusé son single « Rendez-vous au sommet » en prélude à la sortie de l’album « Rebelle ».

Sorti officiellement le 30 juin 2017 sur tous les podiums, l’album « Rebelle » fait déjà parlé de lui.

Cette jeune femme à la voix énergique se comporte assez bien sur scène. Déjà, Rutshelle réalise pas mal de tournées internationales et de prestations locales. À raison, elle a été nommée « Artiste féminin solo de l’été ».

Rutshelle, au prix de grands efforts, a dû changer son image sociale. Il faut dire qu’ici le respect ça se gagne.

Personnellement, je suis charmé de sa collaboration avec le chanteur Richard Cavé sur le titre « Kansè ». Je me demande bien si ce n’est pas la meilleure collaboration compas love de 2017. Je me lasse jamais d’écouter cette merveille musicale. À vous de voir !

Atys Panch, la personnalité du rire de l’année

Atys Evensaka dit Atys Panch s’est carrément révélé cette année au grand public. Pourtant, ce jeune comédien n’est pas à son premier coup d’essai dans le micro.

Quelques années plus tôt, il a réalisé une chanson à succès « Kapòt la Pète ». Atys revendique la paternité d’un genre qu’il baptise « ra-house-cine », une sorte de métissage entre notre rara et la house. Mais, tout cela est un peu méconnu des « petits » connaisseurs.

De toutes ses muses, la comédie lui a grandement réussi cette année. Très suivi sur son compte Instagram où il publie des vidéos.

Accusant à merveille un faux bégaiement, il atteint le summum de sa popularité en début d’année. Atys Panch publie une vidéo dans laquelle on le voit tenter un braquage sur un chroniqueur sportif très connu. Pour sauver sa peau, ce dernier est contraint d’expliquer un match au goût du braqueur.

Banm on Match /TAG ON ZANMIW @sekoyastudios @kesnollamour @doctor_dream_prodz #panch

A post shared by Atys Panch (@atyspanch) on

Ensuite, une autre vidéo virale charme le public. On le voit pleurer à chaudes larmes pour que la marque automobile Suzuki lui donne le dernier modèle disponible en Haïti, la Vitara.

MEZANMI TAG @suzukihaiti pou mwen dil banm machine pam nan.merci

A post shared by Atys Panch (@atyspanch) on

On ne tient pas tête à un melon. 😂
Finalement, Atys Panch a trouvé un accord avec Suzuki et les clés de la voiture lui sont remises. Sacrément bien récompensé !

Plusieurs plaques d’honneur et mérite lui ont été remis ainsi que des certificats d’appréciation au cours de l’année.

Quand il ne nous fait pas rire, Atys Panch sillonne les rues dans sa Suzuki et vient en aide aux oubliés, aux marginalisés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *