Accueil » Nos voisins : entre respect et limites

Voisins
Cc PublicDomainArchive via Pixabay

Nos voisins : entre respect et limites

Nos voisins sont ceux qui habitent autour de nous. Que nous habitons un quartier résidentiel ou un ghetto, nous sommes condamnés à vivre ensemble. En fait, notre planète est comme un village et nous sommes plus de 7 milliards de voisins. Quels sont vos relations avec vos voisins ? Quelle politique à employer ? Quelles sont les limites à observer ?

Pour commencer, je dois sincèrement avouer que la cohabitation n’est pas facile même avec des parents. Par exemple, il arrive que le voisin soit un allié de la famille ou tout carrément un étranger.

Personnellement, mes voisins sont des étrangers. Petite confidence, je suis quelqu’un de renfermé, timide, parfois je pourrais même donner l’impression d’avoir un air hautain. Notamment, je dois me faire violence pour saluer les gens. En fait, mes salutations se limitent à un simple bonjour ou bonsoir. Pourtant, il le faut pour maintenir la concorde et l’unité, rappeler le respect, la solidarité continue. Néanmoins, je me protège des regards indiscrets. Dans un pays où la majorité des gens sont au chômage, il y a toujours des badauds qui observent les passants ou qui tentent de fourrer le nez dans les affaires d’autrui.

Voisins
Cc Anduka via Pixabay

Troubles du voisinage : quelques règles à respecter

« Le scandaleux est homicide des âmes ».

En tout premier lieu, mon plus grand cauchemar dans la vie, c’est quand on viole mon intimité. Là où j’habite, particulièrement dans mon pays, il n’est pas coutume de laisser des notes aux voisins. Du coup, il y a tellement de choses que tu es obligé de supporter.

  • « Les chrétiens »

Au nom du christianisme, certaines personnes se croient tout permis. Pas étonnant que vous vous faites réveiller dès cinq heures du matin par des groupes de prière ou un prédicateur vociférant sous ta fenêtre le retour du Christ. Hum.

  • Les querelles de couple

21 heures, tu tentes de dormir. Le voisin d’à côté est motard. Sa femme qui est très commère lui pique une scène de jalousie. De surcroît, bagarre, insultes, bruits viennent se mêler à la partie. Qu’importe si je pique une crise de nerfs dans mon lit, je suis pas conciliateur. Ainsi donc, ne comptez pas sur moi comme voisin quand le torchon brûle. Je vous dirai : « Entre l’arbre et l’écorce, il ne faut pas mettre le doigt« .

Voisins
📷Ryan McGuire via Pixabay

Entre autres, il y a les nuisances sonores ou olfactives, le tapage nocturne sont parmi ce qu’on doit endurer.

Petit conseil : Respecter le sommeil du voisinage.

Les bons voisins respectent les limites

Tout le monde a besoin de son indépendance, de son intimité familiale. Par ailleurs, tout dépend de l’affinité que l’on développe avec les gens autour. En effet, il est coutume que certains voisins partagent un repas, des services et même quelques ameublements.

Voisins
Cc Pixabay

Soit dit en passant, si vous voulez garder vos relations amicales avec certaines personnes, ne leur prêter pas de l’argent. J’ai prêté quelques billets à mon dernier bailleur. En déménageant, je les lui ai laissés. Pas besoin de vous donner plus de détails.

Petit conseil : Évitez de devenir un parasite.

P.S : Je ne voulais même pas ajouter l’utilisation commune des toilettes à la liste d’ennuis que peut occasionner un mauvais voisinage.

Si vous aussi vous vivez la galère, postez vos témoignages en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *