Mariage Pour Tous

dans Billets, Sexualité, Société

Mariage pour tous en Haïti : qui dit quoi ?

Le mariage pour tous en Haïti est un sujet qui alimente les débats depuis quelques temps déjà. Cette semaine encore, la proposition de loi votée par le Sénat haïtien vient verser de l’huile sur le feu. Haïti figurait déjà parmi les pays totalement homophobes sur la carte du monde selon le site Gayvoyageur. Sans grande surprise, le vote de la proposition de loi contre le mariage pour tous est venu confirmer la rumeur. Ce mardi, quatorze sénateurs ont voté contre le mariage pour tous avec une seule voix « pour » et une abstention.

La loi, qui comporte sept articles, punit, entre autres, « toute tentative de célébration d’un mariage entre deux personnes de même sexe, tout acquiescement à un tel acte ». « Toute promotion, sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, constitue un délit d’outrage aux bonnes mœurs et à la pudeur publique », peut-on lire en son article 3. Rien d’étonnant !

Un Parlement qui se leurre sur le genre

Au Parlement haïtien, la parole appartient aux plus éloquents. Dois-je plutôt dire que les tonneaux vides font plus  de bruit ? Avez-vous déjà gaspillé un temps fou à suivre une séance parlementaire ? Vous ne verrez que des grandiloquents qui s’amusent à corriger les fautes de diction de leurs collègues. Des engueulades, de grands aboiements pour prendre la parole sans que le président de la séance ne puisse contrôler le débat certaines fois. Ceux qui ne savent pas quel déterminant requiert un substantif courant n’ont pas la voix au chapitre. Passer des heures à déblatérer sur les nuances de sens dans un texte en français, c’est cela, être sénateur en Haïti.

Sur le plan local, la presse se demande s’il n’y aurait pas de lois plus utiles qui mériteraient d’être votées. En outre, les associations LBGT dénoncent un attentat contre leur communauté et parlent d’homophobie d’État. Ailleurs, les médias internationaux en parlent.

Jean Renel Sénatus, le prochain Ramzam Kadyrov haïtien ?

Jean Renel Sénatus est passé de présentation en ce qui concerne l’homophobie en Haïti. En fait, il accroît son capital politique sur le dos des “masisi” et des “madivin”. De député à sénateur, il n’a eu qu’un seul cheval de bataille : protéger la famille. Et si son intention politique était de gravir à la magistrature suprême ? Véritable fer de lance dans la persécution homophobe en Haïti, Me Sénatus doublé de son bourreau adventiste Carl Murat Cantave. Ce dernier avait fièrement déclaré sur les ondes d’une radio locale avoir giflé son collègue d’alors, Steven Benoît qui, dit-il, avait une dent contre lui pour sa position.

J’imagine une Haïti avec Jean Renel Senatus à la tête de la République. Nous aurions une police des mœurs pour exécuter les homosexuels. Ce sera comme au temps des croisades. La Bible ou la mort ?

Mariage Pour tous

Dukesn

La Bible Pour Les Nuls

A tous ces parle-menteurs qui vocifèrent en pleine assemblée qu’ils sont chrétiens. Ceux-là qui sont prêts à jurer par le Christ, je leur dis qu’ils ne sont pas les seuls à connaître la Bible. Même le Diable la connaît et est prêt à l’appliquer à son intérêt. Puisqu’il y a une loi sur la diffamation, je ne vais pas leur dire que je les nique grave. Je me demande si au temps du Christ il n’a pas eu des homosexuels. Pourquoi ne les a-t-il pas envoyer tout droit en enfer? J’aime bien ce proverbe haïtien : « Di Dyab bonjou l’ap manje w ». Autant l’appliquer pour le Dieu de la Bible s’il en est ainsi. Chez nous, quand quelqu’un veut te baiser (dépouiller ou arnaquer), il brandit sa bible et te sort des versets qui ne tiennent pas compte de la cohérence totale des 66 petits livres.

Le Mariage Pour Tous aurait bien pu avoir lieu

Mariage Pour Tous

Corund / Pixabay

Depuis qu’il était bruit que le mariage pour tous était légalisé en France, il y a eu cette obsession que cela arrive chez nous. Bon nombre de chasseurs de tête (chefs religieux, politiques) se sont armés de leur croix pour exorciser les homosexuels.

Puisque bientôt ce sera « Au nom de la loi je vous arrête », les LGBT haïtiens vont devoir s’organiser plus secrètement. Sinon, ils risquent de voir des individus défoncer leurs portes ou subir un lynchage public sous les regards approbateurs de la police.

Je me demande si le mariage gay a toujours été l’intention de la majorité de cette minorité sexuelle du pays. Ici, ça a toujours été « Pour être heureux, vivons cachés ». J’ose dire que si notre société civile et les LGBT qui en sont en son sein l’avait voulu, le mariage gay aurait été légalisé en Haïti.  Ne dit-on pas qui finance commande? Comme toute autre fois, une somme faramineuse aurait été versée et la loi serait votée. Point barre. Ne suis-je pas aussi un nègre du pays? Entre nous, messieurs, désamorçons la polémique…

(*) Masisi : gay en créole haïtien.

(*) madivin : lesbienne en créole haïtien.

 

Ecrire un Commentaire

Commenter