Accueil » Découverte » Haïti » Culture

Catégorie : Culture

Une mosaïque de culture
La culture haïtienne c’est toute une mosaïque, elle s‘est enrichie de l’apport d’autres cultures. Celle de l’Afrique , des Amérindiens et de l’Europe .Le célèbre auteur Jean – Price Mars , à propos de la contribution d’ autres peuples à notre culture a écrit : »Le monde tout entier lui a dispensés des ressources inépuisables pour édifier les légendes . La France lui a cédé le mode et le moule de quelques uns de nos contes. La vie paysanne âpre, simple et frugale en a offert le cadre (…) puis l’imagination créatrice du nègre , son goût du rythme , son sens du lyrisme ont coloré la chanson cadencé les bouts rimés, enjolivés les légendes »

Il y a tout d’abord l’Afrique qui nous arrive avec son cortège de mythes , de légendes , d’histoires de zombis , de morts-vivants , celles empreintes de drôleries et de satire de l’Oncle Bouqui et de Ti Malice , de Maître Lapin et Dame Tortue . C’est aussi nos combats de coqs, les jeux de cartes, les rondes enfantines , les poésies de nos sambas .Sans parler des arts plastiques , de la musique , de la littérature et de la religion .

L’Amérique précolombienne elle, est encore bien présente dans notre culture. Rien qu’ à observer l’architecture de l’habitat rural haïtien qui n’est pas sans rappeler celui de l’ajoupas chémès . Les procédés de fabrication de la poterie, ceux de la confection du hamac de coton et les différentes techniques de transformation du manioc. Une contribution assez dense également dans le domaine de la langue .A côté des noms de personnes tels que Henri , Anacaona , des noms de ville tels que Hinche , Gonave ,Goave , Aquin (Yaquino ), Cibao , Gonaibo ( Gonaives ) , Y figurent également des noms d’objets utiles comme pistachio (pistache ) hamac , canari , canot . Les indiens nous ont aussi laissé des danses, des instruments de musique comme le maraca ou tchatcha, le lambi, le bois trompette en usage dans les bandes de raras

Enfin l’Europe , notamment la France dont nous parvient l’écho lointain de notre passé colonial . L’héritage est encore bien vivace dans le domaine de la langue, de certains traits culturels, de la littérature et de la religion .C’est à cette époque que remontent les plus éloquents éléments de notre patrimoine .Qu’il s‘agisse de l’architecture monumentale, l ‘architecture publique, l’architecture privée. Egalement les villes qui élaborent leur développement organique à partir de schémas hérités du fait colonial , « évolution et approfondissement de la culture populaire , de sa créativité en institutions parallèles à celles des pouvoirs , de sa capacité d’adaptation sociale , religieuse , technique , coutumes , styles premières ébauches de recherche d’originalité artistique par la musique , la peinture , la littérature , prodigieux foisonnements de réponses aux défis de la vie.

On conviendra avec nous que la présence remarquable et remarquée d’Haïti dans les grands événements culturels à l’échelle internationale rend compte des potentialités immenses de notre culture .Une culture dotée d’un pouvoir magique d’électriser , de provoquer ce choc culturel , de déclencher ces sensations fortes dont se délectent les amants de l’art .Depuis notre sculpture et notre peinture en passant par notre artisanat , nos danses , notre musique qui nous propulsent de plus en plus au-devant de la scène internationale . Incontestablement , « dans le domaine de la culture , les termes « Haïti » et « Haïtien » sont synonymes de liberté totale ,de capacité d’envol extraordinaire vers l’autre côté du réel , vers le rythme le plus riche , l’imagination la plus grandiose , les mythes et les symboles les plus prégnants . »

Texte de Jean F. Saint-Felix (The Medozile Network)

Manno Charlemagne

Manno Charlemagne nous a quittés, mais que nous laisse-t-il ?

Deux semaines sont passées depuis que j’ai appris cette triste nouvelle, j’ai donc eu l'idée de faire une petite réflexion sur ce qu’il nous laisse comme héritage. J'ai grandi avec la voix de Manno Charlemagne qui chantait "Ban m Yon ti limyè". D'autant plus qu'on a eu des liens de parenté, j'affectionnais encore plus cet homme au caractère vif, aux paroles crues.

Lire la suite

Thème 2018 : Ayiti Jan’l Dwe Ye

Ayiti Jan’l Dwe Ye : le thème choisi pour le carnaval 2018

“Ayiti Jan’l Dwe Ye”, c'est le thème choisi pour le carnaval 2018. Le carnaval, c'est la fête de l'année en Haïti. Comme d'habitude, le carnaval haïtien offre un festival de bruits et de couleurs. Les groupes musicaux vont se préparer pour traiter ce thème oh ! combien intéressant. “Ayiti Jan’l Dwe Ye”, qui se traduit en français "Haïti comme il doit être". Effectivement, nous rêvons tous d'une Haïti meilleure.

Lire la suite